Adolphette se ramasse dans sa piscine

DALLAS un univers impitoyable. « Point de détail » L’borgne aurait poussé la déménageuse de facholand dans sa piscine ou était ce du à un ( un seul reflet suffit à déstabiliser le borgne, et pour cause.. ) reflet du soleil et il ne l’aurait pas vu son épaisse ?

Guéant (UMP/LR) son médaillé maniaque réac  en doute, seule la génétique nous dira la vérité selon les fissures dans la piscine et les bouts de gélatine éparpillés dans tout le périmètre, l’enquête continue…

Adolphette a mal au coccyx, j’imagine le valdingue de l’épaisse ! le tas de bidoche estourbi et les étoiles,  le cosmos, et la simiesque s’ébrouant comme un hippopotame dans sa piscine bétonnière, le regard plein de haine … Gorille dans la brume ?

Et mutine, mon imagination butine, galope, galope, ça donnerait quel bruit sur le carrelage ? un énorme splash ? j’entends quasiment le bruit,  puis je vois les ondulations de graisse, de gras,  des volutes et d’épais rouleaux, tel une mer de vagues adipeuses qui submergent tout…

Espiègle lutin je me rassure, la dédiabolisatrice Adolphette s’est jetée dans une piscine sans eau, hilarant ! Ce n’est pas l’ère nucléaire, quoi que…

C’est possible d’être aussi nouille à 45 ans ? Oui, c’est possible. Quel salaud disait que parfois la vieillesse est un naufrage ?

heureuses les simples d’esprits.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.