Presse bouffonne

…..Et ces petits bouffons en cravate sur les chaines de merde qui vous sortent « ils se radicalisent » !

Oui on se radicalise contre le fait de faire les poubelles pour manger les merdes que vous jetez, contre le fait d’être malade, de désespérer chaque jour que la vie fait, de ne pas avoir les moyens de se soigner, d’être trop jeunes, d’être trop vieux, de ces changements de lois tout les 5 ans qui enfoncent 15 millions de pauvres dans la misère chaque jour, chaque mois !  P.B

l’appât du gain ou les marchands du temple

Le capitalisme est sale, il n’appartient plus qu’à quelques cochons, à des maniaques obsédés par l’appât du gain, l’argent. Le capitalisme est parricide, fratricide, l’avidité est la mère de toute les guerres. La compétition n’est que vanité de pervers, elle fracture l’unité humaine, elle bâtit les frontières. Les jougs, les muselières… Quel intérêt d’exister si nos situations ne vont pas en s’améliorant ? naitre pour souffrir ? Le progrès ne vaut que si il s’amplifie dans le partage…

insoumis4