Gazelles outragées cherchent bouc émissaire

Médias et mollusques soumis s’indignent contre JLM, mais oublient que suite aux demandes répétées de Jean Luc Mélenchon, les partis dominants, « socialiste » et « républicain », malgré son insistance, n’ont jamais voulu se débarrasser du parti xénophobe et fasciste FN pour les raisons que tout le monde connait aujourd’hui, diviser la droite et détruire toute projection humaniste par la gauche, ceci au seul profit de l’oligarchie financière et destructrice installée au cœur de l’Europe.

Jean-Luc Mélenchon considère peut être comme beaucoup d’insoumis, que si les institutions et les médias ont jugé que ce parti était, et est, un parti comme les autres, il n’a pas, lui, en tant que simple porte parole des Insoumis, à donner de consignes de vote.

Pour rappel, « la France insoumise », est un mouvement, pas un parti ou chaque membre est tenu de suivre son gourou sous peine d’en être viré avec armes et bagages. Tout le monde se rappelle des menaces d’Hollande, via son domestique Valls, des menaces sur les députés qui ne voteraient ses mesures à l’assemblée.

Par ailleurs, qui a le mieux contribué à l’installation et à l’expansion du parti fasciste sinon presse, médias, gouvernement et politiciens, soit par leurs multiples invitations tendant au sensationnalisme, soit par la reconnaissance telle que celle de Sarkozy qui considérait, ouvertement, que le « Front national » était un parti comme les autres, soit par leur silence qui a valeur de complicité.

Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. 
Malcom X. 

L’ex patron des républicains, Sarkozy, ne déclarait il pas lui même « A partir du moment où la République autorise Marine Le Pen à être candidate, c’est que c’est un parti démocratique, sinon on ne l’autoriserait pas à être candidate. »

Hollande ne préférait il pas s’en prendre à Jean-Luc Mélenchon et son programme socialiste, écologique, humaniste,  plutôt qu’au programme pitoyable du FN ? Chacun fera son bilan. JLM s’est certainement senti bien seul à Hénin Beaumont, mais aujourd’hui, il est accompagné par 7 millions d’électeurs.

Une réflexion sur « Gazelles outragées cherchent bouc émissaire »

  1. Haro sur JLM; les médias des milliardaires nous font la leçon alors que se sont eux qui ont saboté cette élection. Insoumis je suis, insoumis je reste; ni Lepen, ni Macron n’auront ma voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.