Justin Trudeau averti

Noël aussi dangereux que Thanksgiving ?

C’est une fête traditionnelle dans le pays. Chaque deuxième lundi du mois d’octobre, les Canadiens célèbrent Thanksgiving. Comme Noël, il s’agit d’une fête familiale où on se réunit à plusieurs, avec des invités, où on mange -sans masque donc- où on discute paisiblement, souvent sans protection. Or, deux semaines après cette fête, les cas ont de nouveau augmenté dans le pays. Le 12 octobre, le Canada répertoriait ainsi 2.300 cas quotidien en moyenne contre plus de 3.000 à la fin du mois d’octobre et plus de 4.000 aujourd’hui. Pays de 38 millions d’habitants, le Canada a mis moins d’un mois pour passer de 200.000 à 300.000 cas de contamination, alors que trois mois avaient été nécessaires après le début de la pandémie pour qu’il franchisse le seuil des 100.000 infections.

L’avertissement de Justin Trudeau

Selon les autorités sanitaires locales, il ne s’agit pas simplement d’une coïncidence, l’augmentation des cas est bien liée à Thanksgiving. « Dans certains territoires, nous savons que les rassemblements pendant le week-end de Thanksgiving ont contribué à l’augmentation du nombre de cas que nous constatons aujourd’hui », a déclaré fin octobre le directeur adjoint de la santé publique du Canada, Howard Njoo. « Je pense qu’il est raisonnable de penser que la part d’augmentation que nous avons vu à Toronto est liée à Thanksgiving », a également déclaré à la même période, Eileen de Villa, responsable de la santé pour la ville.