Archives de catégorie : Environnement

Alerte « invasion » de migrantes

De quoi faire fumer la voleuse adipeuse Lepen toujours prete de son pognon et de celui de la Commission Européenne et de bien d’autres, voila que des migrantes déboulent sans sa permission ! Des méduses géantes et dangereuses seront bientôt sur les côtes françaises, une invasion crierait son fan club toujours à la pointe de la bêtise la plus aiguisée.

De quoi découper la mégère en tranche, pensez ! Deux mètres de diamètre et des filaments de 30 mètres de long. La méduse Cyanea capillata, dites « crinière de lion », se rapproche des plages françaises, à cause du changement climatique. Aucune n’aurait demandé de visa, de passeports, Pécresse (Les républicains) et Lepen doivent déjà sussurer « Au secours, des clandestins ! », coliques néphrétiques à venir pour ces gentes siphonneuses d’humanisme sachant que ces vilaines migrantes n’ont pas besoin d’Aquarius, même pas un « passeur » à se mettre sous la dent !

C’est la plus grosse espèce de méduse. Et elle est également très dangereuse. Sa piqûre provoque de graves irritations, des crampes, et peut même provoquer des arrêts respiratoires. En Angleterre et en Irlande, plusieurs personnes ont déjà été hospitalisées après des piqûres, d’après les médias locaux.

On la trouve normalement dans les eaux froides, dans l’Atlantique nord ou les eaux scandinaves. Mais le changement climatique perturbe aussi les courants. Elle se déplace désormais près des côtes anglaises. Au Pays de Galles, de nombreux témoignages montrent que les méduses Cyanea capillata pullulent dans cette zone. Et les scientifiques craignent désormais qu’elles se rapprochent des plages françaises


Chasse à courre ou l’indignité humaine ordinaire

#Environnement  Les moralistes en tout genre, tant de gauche que de droite ou d’extrême droite ou issus de castes religieuses vous parleront de « dignité », un mot dont le sens leur échappe probablement en grande partie.  A l’exemple des chasses à courre.

« L’animal » ne vit pas déjà assez dans la terreur.

Cher Emmanuel Macron,  avec tes chasses à courre, tu me rappelle le film « la planète des singes », et ces moments ou l’on voit des singes à cheval coursant les humains affolés. Fini ce petit coté arrogant du Monsieur moi je ou de la Madame moi je. Fini les nobliots et les particules, les chapeaux haut de forme, les bijouteries clinquantes, ça coure comme du bon « gibier » ordinaire traqué, ça sue, ça transpire, ça se pisse dessus, ça suinte de trouille par toutes les pores, ça pue, ah cette bonne vieille dignité tant radotée, ergotée, finie, envolée. Juste de la roupie de sansonnet.

Troubles de la conscience ? peu de lucidité ?

Ont ils seulement conscience ces inhumains qui ne se distinguent guère des « animaux » les plus féroces, sadiques, de la cruauté, du sadisme de leurs actes ? Voila ce que vous avez comme ministres consentants, et comme président ô cœurs humains vaillants, voila ce que vous avez comme assemblée nationale ô humanistes et bienveillants, conscients. Un coeur de serpillières, à l’occasion, sanguinaires. Des semeurs de terreur, des buveurs de sang frais qui se réjouissent de leurs fracas de balles qui cisaillent les chairs et font hurler de douleur « l’animal ». Ah que c’est bon la bonne vieille bestialité mâle, virile, entre hommes. S’y joignent aussi les femmes, jamais en reste.

Ont ils donc si peu de conscience, si peu de lucidité, qu’ils terrorisent ainsi depuis des millénaires toutes les autres races vivant sur terre ? Mais que feront ils ces véritablement sadiques, ces tortionnaires, si les extra terrestres, débarquant, ressemblent à des cerfs ? ou à d’autres « gibiers » ?  Cela explique peut être la raison pour laquelle aucune autre race n’accostera jamais notre vaisseau terre.