Archives de catégorie : Politique

Pfizer & Moderna augmentent leurs prix

Pfizer et Moderna relèvent le prix de leurs vaccins

Le vaccin Pfizer passe ainsi de 15,5 à 19,5 euros et celui de Moderna de 19 à 21,5 euros. La Commission européenne s’est refusée à tout commentaire.

Covid-19: le vaccin dope les recettes de Pfizer

un business très rentable

La peur est un business très rentable pour les lobbys pharmaceutiques pendant que virus et variants circulent de plus en plus activement, les laboratoires Pfizer et Moderna ont augmenté les tarifs de leurs vaccins vendus à l’Union européenne (UE), selon le Financial Times.

L’accord passé avec Bruxelles prévoit que le prix du vaccin de Pfizer réalisé avec la biotech allemande BioNTech passe de 15,50 euros à 19,50 euros et celui de Moderna de 19 euros à 21,50 euros.

Cette hausse intervient alors que l’inquiétude sur la flambée du variant Delta augmente et que des études ont prouvé que les vaccins à ARN-messager de Moderna et Pfizer/BioNTech sont plus efficaces que ceux des laboratoires AstraZeneca et Johnson & Johnson pour le combattre.

ikéa condamné pour espionnage de ses salariés

Ikea France condamné à un million d’euros d’amende pour avoir espionné ses salariés.

La filiale française de l’enseigne suédoise d’ameublement a été condamnée à une amende d’un million d’euros pour avoir espionné plusieurs centaines de salariés entre 2009 et 2012. Un ancien PDG a été lui condamné à deux ans de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel de Versailles les a reconnus coupables de «recel de données à caractère personnel par un moyen frauduleux», mais les a condamnés à des peines moins lourdes que celles demandées par le procureur, qui les accusait de «surveillance de masse». Le parquet avait demandé deux millions d’euros d’amende pour l’enseigne, ainsi que de l’emprisonnement ferme pour un des anciens PDG, Jean-Louis Baillot.

Tout au long du procès qui a duré deux semaines en mars, Jean-Louis Baillot, PDG de 1996 à 2002, avait nié en bloc avoir ordonné la surveillance des salariés. Le 15 juin, il a été condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis et 50 000 euros d’amende. Il a également été relaxé de plusieurs chefs d’accusation, comme le délit de recel de complicité de détournement de finalité des informations personnelles ou le recel de violation du secret professionnel.

L’ancien «monsieur Sécurité» d’Ikea France reconnait des «contrôles de masse» d’employés Révélée par la presse puis instruite à partir de 2012,

Révélée par la presse puis instruite à partir de 2012, l’affaire a mis au jour, selon l’accusation, «un système de surveillance» d’employés et de clients. Ikea France et ses dirigeants de l’époque étaient accusés de s’être illégalement renseignés sur leurs antécédents judiciaires, leur train de vie ou leur patrimoine via une société «en conseil des affaires», Eirpace, qui aurait pioché ces données confidentielles dans des fichiers de police. Au cœur de ce «système», Jean-François Paris, l’ancien «monsieur Sécurité» d’Ikea France de 2002 à 2012, qui a reconnu à la barre des «contrôles de masse» d’employés. Il a été condamné à 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 10 000 euros d’amende.

Justin Trudeau averti

Noël aussi dangereux que Thanksgiving ?

C’est une fête traditionnelle dans le pays. Chaque deuxième lundi du mois d’octobre, les Canadiens célèbrent Thanksgiving. Comme Noël, il s’agit d’une fête familiale où on se réunit à plusieurs, avec des invités, où on mange -sans masque donc- où on discute paisiblement, souvent sans protection. Or, deux semaines après cette fête, les cas ont de nouveau augmenté dans le pays. Le 12 octobre, le Canada répertoriait ainsi 2.300 cas quotidien en moyenne contre plus de 3.000 à la fin du mois d’octobre et plus de 4.000 aujourd’hui. Pays de 38 millions d’habitants, le Canada a mis moins d’un mois pour passer de 200.000 à 300.000 cas de contamination, alors que trois mois avaient été nécessaires après le début de la pandémie pour qu’il franchisse le seuil des 100.000 infections.

L’avertissement de Justin Trudeau

Selon les autorités sanitaires locales, il ne s’agit pas simplement d’une coïncidence, l’augmentation des cas est bien liée à Thanksgiving. « Dans certains territoires, nous savons que les rassemblements pendant le week-end de Thanksgiving ont contribué à l’augmentation du nombre de cas que nous constatons aujourd’hui », a déclaré fin octobre le directeur adjoint de la santé publique du Canada, Howard Njoo. « Je pense qu’il est raisonnable de penser que la part d’augmentation que nous avons vu à Toronto est liée à Thanksgiving », a également déclaré à la même période, Eileen de Villa, responsable de la santé pour la ville.