Ipod insoumis es-tu la ?

« La société productiviste envoute, elle a cette capacité à entrer dans les ressorts intimes et à nous faire adhérer avec enthousiasme aux objets et à leurs modes d’emploi et au monde de ces objets. Notre volonté personnelle est annihilée dans ce processus. » Jean Luc Mélenchon, le choix de l’insoumission.

Ici on entend par le monde de ces objets, l’image projetée dans la société, à l’exemple des ipod et autres objets de communication heureuse, béate, couteuse, avant la suivante.. « mise à jour obligatoire », sinon vous ne bénéficierez pas de l’eau de la jeunesse éternelle, du must de la communication avec ses 500 fonctions intégrées dont vous n’utiliserez pas le quart, soyez heureux de ne rien savoir de sa destinée, de son fond de commerce, comment il fonctionne, ni de la surveillance et de l’attraction qu’il exerce sur vous.

Adhérer à l’objet mécanique, électronique, c’est accéder à la facilité, à la fainéantise du cerveau, plus besoin de réfléchir, mon Ipod pense à ma place, il fait horloge, réveil, calendrier, calculatrice, appareil photo, déclenche la cuisson du poulet à distance, sert de système de l’alarme, de pense bête… de pense bête, de pense peu, plus, pas… Ainsi, nous assistons à une baisse intellectuelle dans les lycées, les collèges, et même les facs, à une baisse d’attention quand à l’orthographe, au calcul mental, à la capacité d’analyse individuelle, les réseaux sont un des meilleurs recueil en fautes d’orthographe, qu’a cela ne tienne, on a inventé le correcteur à algorithmes !

J’espère qu’il nous reste beaucoup d’uranium en réserve.

Une réflexion sur « Ipod insoumis es-tu la ? »

  1. Cela fait longtemps que nous adhérons à la facilité…. mais là nous arrivons vraiment au stade d’effondrement de l’effort quel qu’il soit et surtout intellectuel ! Triste constatation…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.