Fillon ou la continuité de l’immobilisme

Quand à peine au porte du pouvoir,  on dit qu’on va virer 500 000 fonctionnaires, on avoue déjà son échec vis a vis des Français et sa soumission à la finance malgré un passé de bilans désastreux.

A priver nos concitoyens de services publiques, en quoi fera t’on avancer le problème majeur aujourd’hui qu’est le chômage ?

François Fillon et consorts s’imaginent t’il que c’est en privant la France de services utiles et indispensables qu’on fera revenir les entreprises qui ont délocalisé par dizaines de milliers depuis des années ?

Marine Lepen s’imagine t’elle que c’est en privant les bi-nationaux de leur double nationalité qu’elle va favoriser l’emploi ? Je crains que ça ne soit plutôt le contraire.

A l’inverse, celui qui dit « Je vais créer de l’emploi » et donc de la richesse est un battant, un homme qui ne se soumet pas à la facilité, à la morosité ambiante décliniste.

L’idée de la transition écologique, mais pas que, va nous donner bien plus d’oxygène qu’on ne le perçoit actuellement, ce n’est pas en se complaisant dans la morosité et la continuité de l’immobilisme qu’on avancera. Économiquement, à moyen et à long terme, ce n’est pas fiable, socialement encore moins et l’un n’allant pas sans l’autre….