Et la colonisation du Moyen Orient ?

Liquider la Syrie et liquider l’Iran font parti des objectifs US… pour les mêmes raisons qu’ils ont accepté la pendaison de Saddam Hussein, à savoir, le pétrole. Les gouvernements US se fichent éperdument de la situation des peuples, le Moyen Orient est une entreprise commerciale comme une autre pour les capitalistes, donc il est nécessaire d’y dispenser le mythe « démocratie ». Si personnellement je me fiche que le Syrien Assad soit liquidé vu que c’est un génocidaire de foule autant que les US sont génocidaires de peuples, le liquider n’amènera qu’encore plus de chaos au Moyen Orient.

De quoi alimenter tout les extrémismes religieux et le terrorisme…

Liquider Vladimir Poutine

La liquidation de Vladimir Poutine a obligatoirement été envisagée. Évidemment, si dans la foulée, les US pouvaient se débarrasser de la Russie pleine de ressources, pétrole, gaz, et autres, dont parties encore inexploitées…

Lointainement un objectif non dit ?

Non dit et peut être seulement issu de mon imagination assez fertile sur le sujet. Néanmoins, quand je clamais à qui voulait l’entendre en 2003, peu de jours et d’heures avant le déclenchement de la guerre contre l’Irak, sur des assertions mensongères : « Ne faites surtout pas cette erreur, cela déclenchera un terrorisme comme vous ne l’avez jamais vu ! »,  j’avais bel et bien raison. Jamais nous n’avons eu une telle densité terroriste à travers le monde. En Irak ils perdure encore aujourd’hui. C’en est même à tel point que les médias n’y prêtent même plus attention. Venons en donc à ce qui questionne encore mollement, mais il n’est pas interdit pour autant de poser des questions sur les suites, les objectifs. Les USA sont assurément les plus gourmands en énergies. Que peut on des lors envisager ?

L’objectif final est peut être d’encercler la Chine et d’être une coalition si puissante qu’elle fera plier le communisme qui se soumettra aux diktats US, n’est ce pas en parti déjà fait avec « l’économie de marché » que pratique amplement la Chine ?

Si l’on observe les politiques internationales depuis longtemps, on ne peut pas ne pas avoir remarqué cette politique d’avancée et d’encerclement progressif, certes non sans aléas sérieux mais somme toute si on l’on reste objectif, à qui profite le crime sinon toujours aux USA… ? Le dire, ce n’est pas pour autant ne pas aimer le peuple Américain qui lui aussi subi ces politiques génocidaires et peut être suicidaires de l’Otan et des gouvernements qui se succèdent aux US.

Des politiques qui ont des coûts colossaux et dont les succès ne sont aucunement garantis sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.