bloquer no sur fixe SFR


Procédure

01 J’accède à l’interface web de ma box

  • Lancez votre navigateur Internet habituel. 
  • Entrez l’adresse de l’interface web de votre box : https://192.168.1.1.

02 Je sélectionne le paramétrage de mon téléphone

important ne fonctionne que sur box <NB6 de SFR
Cliquez sur le menu « Téléphonie ».


Puis sélectionnez « Configuration ».


3 Je définis ma « blacklist »

Pour constituer votre « liste noire » des appels à rejeter, saisissez les numéros à filtrer



Gilets jaunes contre les abus de la finance

#giletsjaunes #Payetoiunjournaliste La presse n’aime pas le peuple qui s’exprime à travers les gilets jaunes, la presse s’outre, fustige, elle vitupère contre quelques tags que bien entendu elle n’ira jamais lessiver, mais elle est volontiers silencieuse sur les centaines de suicides chez le peuple, chez les retraités, chez les ouvriers, les employés et chez les policiers depuis des années ou sur les 500 morts annuels dans la rue !

La grande presse vit parfaitement bien. Quand aux gouvernements qui se succèdent, ils ne connaissent pas la crise. C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches disait Victor Hugo.

La misère des uns fait le pain des autres

La presse se glose sur les violences, et vit ainsi sur la souffrance des uns elle fait son audimat sur la misère des autres, glorieuse, va même chercher les commentaires des presses étrangères dont les Français n’ont que faire.  Évidemment, pas un mot sur les attentes et les revendications des gilets jaunes après 12 ans de taxes en tout genre par trois gouvernements successifs dont l’un se disait « ennemi de la finance »,  des années de fumisteries et d’abus que nombres de Français, dont les budgets familiaux sont réduit d’autant ne veulent plus laisser passer !

Des français lassés des politiciens

Et pendant ce temps, le président Macron joue à courage fuyons et fait le beau justicier au G20 ! il s’entretient avec les assassins qui ont tous du sang sur les mains jusqu’au menton, fait risette à Ben Salmane d’Arabie Saoudite ou à Trump l’Américain dingo venimeux de Twitter qui chasse le migrant et diffuse sa haine de  « l’étranger », et combien de risettes à d’autres du même acabit ? Macron entend les grands, les riches dont il n’est pas le président mais seulement le domestique mais est sourd aux attentes des Français,  pense t’il que cela peut durer ? Le gouvernement de Jupiter n’est il donc capable, comme ses prédécesseurs,  de ne faire que ruisseler que la misère ?

PB.

Alerte « invasion » de migrantes

De quoi faire fumer la voleuse adipeuse Lepen toujours prete de son pognon et de celui de la Commission Européenne et de bien d’autres, voila que des migrantes déboulent sans sa permission ! Des méduses géantes et dangereuses seront bientôt sur les côtes françaises, une invasion crierait son fan club toujours à la pointe de la bêtise la plus aiguisée.

De quoi découper la mégère en tranche, pensez ! Deux mètres de diamètre et des filaments de 30 mètres de long. La méduse Cyanea capillata, dites « crinière de lion », se rapproche des plages françaises, à cause du changement climatique. Aucune n’aurait demandé de visa, de passeports, Pécresse (Les républicains) et Lepen doivent déjà sussurer « Au secours, des clandestins ! », coliques néphrétiques à venir pour ces gentes siphonneuses d’humanisme sachant que ces vilaines migrantes n’ont pas besoin d’Aquarius, même pas un « passeur » à se mettre sous la dent !

C’est la plus grosse espèce de méduse. Et elle est également très dangereuse. Sa piqûre provoque de graves irritations, des crampes, et peut même provoquer des arrêts respiratoires. En Angleterre et en Irlande, plusieurs personnes ont déjà été hospitalisées après des piqûres, d’après les médias locaux.

On la trouve normalement dans les eaux froides, dans l’Atlantique nord ou les eaux scandinaves. Mais le changement climatique perturbe aussi les courants. Elle se déplace désormais près des côtes anglaises. Au Pays de Galles, de nombreux témoignages montrent que les méduses Cyanea capillata pullulent dans cette zone. Et les scientifiques craignent désormais qu’elles se rapprochent des plages françaises